NEGOCIER ça s’apprend !

Quiconque entretient sciemment de bons contacts avec ses semblables  –  peut aussi compter sur leur appui en cas de conflit !

Dans la vie de tous les jours il arrive souvent que nous ayons à concilier des positions antagonistes .

Celles et ceux qui qui savent choisir les mots et les gestes justes trouveront plus facilement les compromis que les grognons.

Il s’agit de faire comprendre à la partie adverse qu’une solution négociée permet à tout le monde de sortir gagnant – en dépit d’intérêts divergents.

Avec quelques règles simples, même des discussions délicates peuvent être couronnées de succès

 

Les 3 étapes et les règles fondamentales pour négocier avec succès

Premièrement :  Rechercher le dialogue 

  • Accepter de reconnaître aussi les tords de mon côté
  • Se présenter poliment mais résolument (en faisant comprendre qu’on ne se satisfera pas de » promesses bidon »
  • Etre bref – ne pas s’écarter du sujet – ne pas poser d’ultimatum – ne pas remuer de vieilles histoires
  • Laisser l’autre partie s’exprimer sans l’interrompre et écouter ses arguments
  • Etre capable de se mettre à la place de l’autre – tenir compte des différences culturelles
  • Chaque individu à sa fierté – éviter de le ridiculiser – de lui adresser des reproches excessifs (quelques secondes de perte de contrôle de soi peuvent engendrer une inimitié pour toute la vie

 Deuxièmement : Procéder par petites étapes (et non en sortant l’artillerie lourde)

  • Formuler ses propres revendications sous forme de propositions – plutôt que d’exigences – si pas absolument nécessaire ne pas poser d’ultimatum)
  • Commencer par résoudre les éléments les moins conflictuels
  • Etayer solidement ses objections
  • Noter et utiliser les arguments de la partie adverses comme base pour sa propre stratégie – (comme dans les arts martiaux)
  • Ne pas se laisser aller au sarcasme, à la raillerie, voire à l’insulte (quelques secondes de perte de contrôle de soi peuvent engendrer une inimitié pour toute la vie

Troisièmement :  Laisser une marge de manœuvre 

  • Si nécessaire recourir à un médiateur
  • Dans le pire des cas, reconnaître qu’il n’y a pas de médiation possible et agir en conséquence (à la limite avocat – tribunal)
  • Mais ne pas laisser « pourrir » un problème. Il vaut mieux neutraliser un conflit avant qu’il ne se déclare.
  • L’impatience a déjà fait capoter bien des compromis possibles (et il arrive même parfois qu’un problème se résolve tout seul !

 

 

One thought on “NEGOCIER ça s’apprend !

  • D’après mon expérience voici 3 attitudes qui se sont révélées propices pour réussir mes négociations :
    1. La qualité de mon Ecoute: j’ai appris à écouter plus longtemps qu’à parler :
    2. La qualité de ma Présence : en restant centrés et en pleine possession de mes moyens, je suis en bien meilleure forme pour faire une différence .
    3. La justesse de mon Intuition : L’intuition permet de sortir de la rationalité pour entrer dans un monde de créativité.
    J’apprends chaque jour à augmenter ma capacité à améliorer ces 3 points et je me rends compte que j’augmenter constamment mes ressources de négociatrice.

Répondre à Anne-Marie Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *